Investir dans les matières premières : pourquoi et comment se lancer ?

Les matières premières telles que l’or, l'argent, le pétrole, le gaz, ou le coton sont des actifs à la base de l’économie et sont un investissement intéressant sur le long terme.
Investir dans les matières premières

Le marché des matières premières est un marché où se vendent, en gros ou en détail, la plupart des ressources naturelles exploitées par les industries avant d’être transformées. Les acheteurs et les vendeurs y négocient ces ressources, par le biais de produits dérivés, tels que les options, les warrants, les forwards, etc. Voyons dans cet article les choses à savoir sur ce marché.

L’organisation du marché des matières premières

Parmi les matières premières que l’on échange sur ce marché se trouvent nombre de ressources naturelles, mais aussi les produits agricoles comme le riz, le blé ou le soja par exemple, les métaux précieux (platine, or, etc.) et les ressources énergétiques comme le pétrole. Les échanges de matières premières peuvent se dérouler sur des marchés organisés ou sur le marché OTC ou Over The Counter), ou encore marché de gré à gré en français. Ils doivent être standardisés et leur fin garantie par une chambre de compensation, sauf sur le marché OTC ou les transactions sont effectuées directement entre vendeurs et acheteurs, pour plus de flexibilité. Cliquez ici pour en savoir plus sur ce type de marché.

Ce marché entièrement dématérialisé se subdivise en 3 catégories :

  • Marché des métaux précieux, par exemple sur le LME (London Metal Exchange) ou le COMEX (New York Commodity Exchange)
  • Marché des énergies fossiles, sur l’ICE (Intercontinental Exchange)
  • Marche des matières premières agricoles, sur le NYME (New York Mercantile Exchange)

Étant donné que production et consommation de ces matières premières dépendent de nombreux facteurs comme le climat, mais aussi des modes de consommation humaine, leurs cours sont sujets à de grandes fluctuations sur les marchés au comptant et sur les marchés à terme.

Quelles sont les grandes catégories des matières premières ?

On peut distinguer 3 grandes catégories de matières premières qui sont intéressantes pour investir sur les marchés financiers :

  • métaux : or, argent, cuivre, platine, aluminium, nickel…
  • énergie : pétrole, gaz naturel, charbon
  • agriculture : sucre, cacao, blé, coton…

Pourquoi il faut investir sur les matières premières ?

Ces dernières années, les matières premières ont traversé un long cycle baissier et sont désormais sous-investies en comparaison avec d’autres actifs financiers (actions en bourse, trating forex, CFD, crypto monnaies…). Elles sont donc aujourd’hui plus que jamais propices à l’investissement, d’autant plus que l’affaiblissement du dollar accentue ce phénomène. Quelle est la matière première la plus intéressante pour investir en ce moment ? Découvrez le conseils d’un expert dans la vidéo ci-dessous !

VOIR AUSSI : Investir dans les NFT : la nouvelle tendance d’investissement après les crypto

Comment investir sur le marché des ressources ?

Les supports d’investissements

Si vous êtes prêts à affronter une forte volatilité des cours, il vous faudra vous tourner vers différents supports pour investir sur les ressources naturelles.

  • Les OPCVM spécialisés. Inversement aux fonds diversifiés, ces fonds spécialisés privilégient un secteur, en investissement généralement dans des actions internationales.
  • Les trackers, ou Exchange Traded Commodities, qui tentent de répliquer les cours de certaines matières premières et ressources.
  • Les produits dérivés, comme les warrants, grâce auxquels on peut investir sur le sous-jacent de son choix en limitant les risques à la prime.

Les investisseurs du marché des matières premières

Les acteurs qui investissent sur le marché des ressources sont principalement :

  • Les producteurs qui tentent de se protéger contre les futures fluctuations des cours en acquérant des contrats à terme basés sur leur production.
  • Les hedgers, qui achètent ou vendent les matières premières pour compenser leurs risques sur d’autres transactions.
  • Enfin, les spéculateurs qui misent sur l’effet de levier des produits dérivés.
Noter cet article