FinTech : quand la technologie s’invite dans le monde de la finance

Nous vous proposons de découvrir la FinTech, cette technologie qui agit comme une véritable banque, mais en plus simple et efficace.
fintech

L’accroissement de la technologie durant ces quelques années a fait naître plusieurs sources de revenus. Parmi eux se trouvent les nouveaux services financiers qui proposent de nouvelles modalités de paiements et de financements. Ces services financiers sont fournis par des startups technologiques, connus sous le nom de FinTech. Mais de quoi s’agit-il vraiment ? Comment fonctionnent-ils ? Avec cet article, nous allons lever la voile sur ce nouveau secteur et vous dévoiler tout ce qu’il faut savoir sur FinTech.

Finance + Technologie : qu’est-ce que la FinTech ?

Le terme fintech est une contraction des mots “finance” et “technologie”. Il est apparu pour la première fois dans les années 80. Par définition, il s’agit d’une société qui utilise une nouvelle technologie numérique pour optimiser un service financier. Cette technologie vise surtout à optimiser, à améliorer et à faciliter les services financiers. Parmi eux, il y a le paiement, le financement, l’épargne, l’investissement ou encore la gestion financière.

La technologie numérique employée par la FinTech utilise l’intelligence artificielle et le traitement automatique de données, pour fournir des services financiers améliorés. Par conséquent, l’utilisateur pourra accéder facilement à son compte et gérer lui-même son portefeuille numérique.

En général, les Fintechs sont des startups, c’est-à-dire des entreprises en pleine émergence. Ces dernières misent sur l’innovation afin de proposer leur services, et de s’accroître dans la foulée. Mais il y a également de grandes sociétés qui s’autoproclament comme étant des FinTechs. En effet, elles ont traversé tous les évolutions technologiques dans le monde de la finance et connaissent toutes les facettes du domaine. De ce fait, elles peuvent prodiguer les mêmes services que ceux des startups, avec une image de marque déjà ancrée dans le monde de la finance.

Les différents types de services FinTech

Il y a plusieurs types de FinTechs qui existent actuellement dans le monde. Afin de les comprendre, nous allons essayer de définir chacun d’eux. Bien sûr, cette liste est exhaustive et pourra augmenter, selon l’évolution technologique actuelle :

La néobanque

Il s’agit d’un service qui propose des solutions financières similaires à une banque traditionnelle. La seule différence, c’est qu’elle est virtuelle. Le principal avantage de la néobanque est sa capacité de proposer des services bancaires innovants au tarif compétitif.

Le roboadvisor

C’est un service en ligne qui aide à la gestion du portefeuille électronique de l’utilisateur. De plus, il peut conseiller intuitivement en investissement. Il se présente généralement sous la forme d’un site internet sur lequel l’intelligence artificielle analyse les données de l’utilisateur.

Une fois que les données sont traitées et analysées par un algorithme, le roboadvisor peut conseiller un portefeuille d’investissement personnalisé, adapté à tout type de projet. Il pourra également gérer automatiquement, mais efficacement le portefeuille électronique.

Les organismes de crédit en ligne

Ce sont des entreprises qui permettent aux personnes de faire crédit comme dans une banque classique, mais en ligne. Son principal avantage est qu’il est plus rapide, digital, et propose des taux d’intérêt et des facilités de remboursement très compétitifs.

C’est le cas des organismes financiers tel que Younited, qui propose une démarche 100% en ligne, de la simulation à la mise en place du crédit en passant par la souscription du contrat. Pour obtenir votre crédit rapidement chez Younited, il suffit de remplir un formulaire en ligne. Simple, sécurisé et efficace ! De plus, elle propose de plus une réponse définitive en 24h et des taux avantageux.

fintech : finance et technologie

La Paytech

Il s’agit des services qui permettent à faciliter les paiements des particuliers aux entreprises ou de particulier à particulier. La Paytech propose de nouvelles technologies appelées Point of Sales (PoS) afin de faciliter les paiements sur les plateformes de commerce électronique. En outre, elle comprend des plateformes de transfert d’argent comme SharePay, ainsi que des programmes de fidélisation comme Smart Push.

Le portefeuille électronique

Il s’agit d’une technologie dans laquelle l’utilisateur peut emmagasiner de la monnaie. Pour ce faire, il n’a pas à créer un compte bancaire. Il peut même effectuer directement des paiements sur des terminaux de paiement, comme avec une carte bancaire.

Le principe est simple : l’utilisateur commence par entrer son identifiant de connexion ou une adresse de courrier électronique suivi de son mot de passe. Puis il entre un code secret associé au compte. Il pourra ensuite accéder à son portefeuille numérique afin de valider le paiement des achats qu’il a effectués. Les plus utilisés sur ce type de FinTech sont PayPal et Wallet.

La cryptomonnaie

Qui ne connaît pas Bitcoin ou Ethereum aujourd’hui ? Actuellement très répandue, la cryptomonnaie est une des FanTechs les plus utilisées du moment. En effet, elle sert de moyen d’échange d’argent en ligne. La monnaie virtuelle est par la suite créée et stockée sur la Blockchain. Cette dernière repose sur des techniques de cryptage afin de contrôler la création d’unités monétaires et vérifier le transfert de fonds. Avec la cryptomonnaie, plus besoin de l’ancien système bancaire : tout s’opère en ligne, grâce à une technologie innovante et évolutive de la blockchain. Vous pouvez à tout moment convertir vos crypto en euro sur binance, coinbase ou d’autres exchanges de cryptomonnaies.

L’Insurtech

Cette catégorie concerne principalement les technologies innovantes en termes d’assurance. Parmi l’Insurtech, on retrouve des services d’assurance à la demande. Ces derniers proposent des offres d’assurance vie ou immobilier à ses utilisateurs. Afin de perfectionner leurs offres, ces startups prélèvent un pourcentage des fonds payés par l’utilisateur afin de payer ses équipes et gérer les éventuels accidents. La somme restante ira dans un fonds commun qui a pour but de dédommager les assurés en cas de sinistre.

Les Insurtechs les plus répandues sont les plateformes comme WeAssur, Zelros ainsi que les mutuelles 100% digitales comme Alan.

La Regtech

Elle est le diminutif du terme “regulatory technology”. Elle réunit des startups qui proposent divers services de régulation.

Parmi eux, il y a la gestion du risque. En d’autres termes, ces startups peuvent analyser les profils susceptibles d’acheter des produits financiers et de bien gérer leur investissement. Pour ce faire, ils mettent à disposition une série de mesures efficaces afin de lutter contre d’éventuelles fraudes.

Il y a aussi la gestion des contrats. Ce service permet aux particuliers de résilier, transférer et souscrire leurs contrats. Ils peuvent également effectuer facilement une simulation pour leur crédit immobilier.

VOIR AUSSI : Comment devenir trader ?

FinTech : un secteur innovant en pleine expansion !

La FinTech est une entre prise florissant et innovante. Elle procure plus de facilité pour les particuliers, et les permet d’avoir plein contrôle sur leurs revenus. De ce fait, ces sociétés FinTechs peuvent très bien servir d’alternatives aux banques classiques. Mieux : elles pourraient même les dépasser. Pourrait-on s’attendre à un tel revirement de situation dans quelques années ? L’avenir nous le dira. Mais pour l’instant, les deux institutions coexistent paisiblement dans le monde de la finance. Reste à voir les nouveaux services que les deux parties vont déployer au fil des années…