Le sport et les cryptomonnaies : quand le sport se met à la blockchain !

Avec la médiatisation et la starification, le sport professionnel est devenu un véritable business. Zoom sur la relation entre les clubs sportifs et les cryptomonnaies.
sport cryptomonnaies

Les cryptomonnaies, une technologie d’avant-garde, de plus en plus présente dans le monde du sport

Technologie de pointe, encore mal comprise par certaines personnes mais pourtant de plus en plus présente, la cryptomonnaie intéresse des entreprises dans de nombreux secteurs d’activité et le sport ne fait pas exception.

Les liens entre le sport, le eSport et les cryptomonnaies deviennent de plus en plus nombreux. Les clubs de football notamment, donnent de plus en plus souvent aux cryptomonnaies une place importante dans leur stratégie et même dans leur business model.

Si vous aussi vous souhaitez investir dans les cryptomonnaies, la plateforme Immediate Edge est la meilleure plateforme de trading de cryptomonnaie existante sur le marché actuellement. Elle propose les prix les plus attractifs, des services de qualité et est d’une grande fiabilité.

En France le club du Paris Saint Germain est un pionner dans le monde des cryptomonnaies

En France, le club du Paris Saint Germain est très connu pour son équipe de football mais il possède aussi des équipes sportives dans d’autres sport (comme le handball) et dans les eSports (le PSG est notamment impliqué dans les jeux vidéo Dota 2 et League Of Legends).

Le Paris Saint Germain a créé sa propre cryptomonnaie le PSG Fan Token. Celui-ci a sa propre valeur marchande comme n’importe quelle autre cryptomonnaie. Les fans du club de football de la capitale française peuvent utiliser ces tokens pour exercer une certaine influence sur la vie de leur club. Ils sont en quelque sorte des socios du club, sur le modèle des clubs de football espagnol comme le Real Madrid ou le FC Barcelone.

PSG Fan Token

Les supporters du PSG qui possèdent des PSG Fan Tokens peuvent par exemple répondre à des sondages dans lesquels 1 jeton correspond à une voix. Il ne s’agit cependant pas de sondages ayant une importance cruciale sur la stratégie du club.

Avoir un nombre important de tokens du club permet aux supporters d’obtenir des avantages comme par exemple à accès facilité au Parc des Princes, le stade du club où se déroulent les matchs.

L’été dernier, Lionel Messi, la star internationale considérée par beaucoup comme le plus grand joueur de tous les temps, a signé au PSG. Il a été précisé par les médias qu’une partie du salaire du joueur est versé en PSG Fan Tokens.

De nombreux clubs de football et de clubs omnisports s’intéressent aux cryptomonnaies

D’autres clubs de football ont créé leur cryptomonnaie, par exemple le FC Barcelone a créé le FC Barcelona Fan Token. Le système est le même que celui du PSG Fan Tokens, le token permet à ses possesseurs d’obtenir certains avantages, comme par exemple rencontrer des joueurs ou obtenir des avantages VIP, comme la visite du Camp Nou, le stade du FC Barcelone.

D’autres clubs suivent la même stratégie. Parmi les cryptomonnaies de clubs de football existantes il y a par exemple en Europe le Juventus Fan Token ou l’AS Roma Fan Token. En Amérique Latine, il y a en Argentine le token du club omnisports de l’Atlético Independiente, le Club Atletico Independiente.

fan tokens des clubs de football

Les cryptomonnaies sont aussi présentes dans d’autres sports comme la F1 ou la NBA

Les cryptomonnaies ne sont pas présentes que dans le football, d’autres sports ont créé des relations économiques avec les cette technologie, notamment aux Etats-Unis. Cet article de cryptonews explique comment le football, mais aussi la NBA et la F1 construisent de plus en plus de liens avec les cryptomonnaies. Et on ne parle pas d’acheter du bitcoin mais des actifs directement liés au sport qui reposent sur la blockchain. Voici quelques exemples.

Le basketteur Spencer Dinwiddie, joueur de NBA, a investit dans les cryptomonnaies. Il était même un investisseur de première heure. De nombreux sportifs ont investit de cette manière aux Etats-Unis et cette pratique influence bien sûr les fans. Spencer Dinwiddie avait même demandé à son club (Les Nets de Brooklyn) de lui payer une partie de son salaire en cryptomonnaies, ce qui n’avait pas été autorisé par la ligue professionnelle de basket-ball américaine.

Nous vous parlions aussi dernièrement de NBA Top Shot, une collection de jetons non fongibles (NFT) où les fans peuvent acheter, vendre et échanger des moments de la NBA, qui sont des séquences de moments forts fonctionnant comme des cartes à collectionner. Cette technologie repose sur la blockchain qui garanti un unicité à chaque NFT et elles sont donc étroitement liées aux cryptomonnaies. Si vous vouslez en savoir plus, lisez notre article NFT et investissement.

NBA Top Shot

Cependant, Vivek Ranadive, le propriétaire du club de NBA des KINGS de Sacramento a quand même annoncé récemment sur twitter qu’il avait l’intention de payer ses salariés (joueurs inclus) en cryptomonnaies, pour ceux qui le souhaitent. L’équipe des KINGS avait déjà fait parler d’elle dans le monde cryptomonnaies en 2018, puisque le club avait commencé à miner des jetons Ethereum (ETH).

À l’image des clubs de football, l’équipe a même créer son propre token, le KING TOKEN, qui est sur le réseau Ethereum. Il n’est cependant pas possible de le convertir en monnaie fiduciaire. Mais le fonctionnement est assez similaire à celui des clubs de foot, les fans peuvent obtenir des tokens en s’impliquant pour leur club et peuvent obtenir des avantages en accumulant des tokens.