Jetons non fongibles : que se cache-t-il derrière le sigle NFT ?

Les jetons non fongibles ou NFT (non-fungible token) font parler d’eux ces derniers temps. Qu’est-ce qu’un NFT et pourquoi une popularité si soudaine ?
NFT, Jetons non fongibles

Les jetons non fongibles (NFT, de l’anglais non-fungible token) font continuellement parler d’eux ces derniers temps. Dans les faits, qu’est-ce qu’un NFT et pourquoi sont-ils soudainement si populaires ? Les explications !

Vous avez sans doute déjà entendu parler des cryptokitties, ces token numériques en forme de chatons qui ont fait fureur en 2017. Ces chatons numériques sont des jetons non fongibles. Le terme fongible fait référence au fait qu’un actif puisse être échangé avec un autre actif du même genre sans qu’il puisse y avoir de distinction entre eux. De plus, pour qu’un actif soit réellement fongible, il doit être intraçable.

Un billet de 5 euros est un exemple concret de monnaie fongible. À l’inverse, un actif non fongible est un bien non reproductible et non interchangeable qui possède des attributs uniques. Une pièce de collection rare peut être considérée comme un actif non fongible.

Dans le cas spécifique d’un NFT, on parle cryptomonnaie ou de jeton cryptographique non interchangeable. Cette unité de données est stockée sur un registre numérique distribué et sécurisé que l’on nomme blockchain.

Les cryptomonnaies, c’est quoi déjà ?

Un petit rappel des bases sur les monnaies numériques est nécessaire pour bien cerner les enjeux des NTF. Tout comme l’argent peut être stocké à la banque ou dans votre poche, les monnaies numériques telles que les Bitcoin ou les Ethereum peuvent être stockées dans un portefeuille numérique, sur une clé USB ou en local sur vos appareils.

Les valeurs de ces monnaies numériques fluctuent à la hausse ou à la baisse lors des transactions en ligne sur les portefeuilles de monnaie digitale comme Coinbase.

Toutefois, contrairement aux billets, les cryptomonnaies comme le Bitcoin sont quasiment impossibles à contrefaire en raison de la protection sophistiquée dont ils bénéficient lorsqu’ils sont gérés à travers les chaines de bloc (blockchain). Il faudrait résoudre un problème de cryptographie par force brute pour qu’un pirate informatique puisse ajouter un nouveau bloc.

Les NFT : des jetons numériques comme certificat d’authenticité d’une œuvre d’art numérique

Les jetons non fongibles s’appuient, tout comme le Bitcoin, sur la puissance de la technologie blockchain pour vérifier l’authenticité de la monnaie. Cela dit, contrairement aux bitcoins, vous ne pouvez pas échanger un NFT car il est associé à un actif numérique spécifique, un bien numérique. Un NFT est donc unique et non interchangeable.

Voyez-le comme une sorte de certificat d’authenticité ou une preuve unique de propriété qui est associée à un bien (actif) comme une œuvre d’art numérique, un coupon numérique ou un clip vidéo. 

Évidemment, il est toujours possible de copier ou de reproduire l’actif numérique en question, mais il est particulièrement compliqué de pirater sa provenance en raison de la sécurité des chaines de bloc. La valeur des jetons non fongibles repose donc principalement sur cette notion.

NFT : risques ou opportunités ?

Les premières applications des NFT sont diverses et variées et les intérêts pour ces nouveaux types de jetons sont tout autant multiples. En effet, certains investisseurs parient de grosses sommes sur le marché des NFT, d’autres s’y intéressent pour l’effet de mode qu’ils représentent et certaines personnalités y ont même recours pour assoir leur popularité.

On peut par exemple citer l’événement créé par la société Injective Protocol qui a vu la destruction en live d’une œuvre d’art de Banksy estimée à 95 000 dollars afin d’être remplacée par une copie numérique. Idem pour le cas du service Top Shot de la NBA qui permet d’acheter des vidéos exclusives en ligne au format NFT.

Toutefois, il faut rester très prudent sur l’avenir des NFT, car comme tout produit numérique soumis à un marché fluctuant, la valeur d’un token non fongible peut s’écrouler à tout moment comme l’a connu à maintes reprises le bitcoin.