Comment sécuriser facilement son site WordPress ?

Créer un site sous WordPress est extrêmement facile et réalisable en quelques clics. En revanche, si vous voulez aller plus loin et perdurer il va falloir apprendre un minimum à faire en sorte que tout ce que vous faites soit sécurisé.
wordpress sécurité

Cela en va de la préservation du bon fonctionnement de votre site mais aussi de la relation de confiance que vous allez établir entre vos utilisateurs et vous. En effet, votre audience en accédant à votre site considère que ce dernier est suffisamment fiable et sécurisé pour qu’ils n’encourent aucun risque. Ils vont également la plupart du temps introduire leur e-mail, leur mot de passe : bref des données confidentielles et sensibles que vous avez la responsabilité de conserver.

Sécurisez-vous vous-même

La sécurité en ligne peut s’avérer relativement complexe, il y a plein de raisons pour lesquelles des données peuvent se retrouver dans la nature, pour lesquelles votre site devient vulnérable ou en proie d’une attaque. Cependant, il ne faut pas oublier les bases, c’est souvent par-là que tout commence.

Lorsque vous créez un site WordPress, vous allez devoir vous créer un compte administrateur c’est-à-dire avec un mot de passe et un login. Si cette étape semble anodine, elle ne l’est définitivement pas. Ce compte aura les pleins pouvoirs sur votre site WordPress, faites donc en sorte de choisir un mot de passe relativement difficile à retenir et surtout que vous n’utilisez nulle part ailleurs.

Il en va de même de l’espace où vous hébergez votre site web. Votre hébergeur web contient l’intégralité de votre site web et pour y accéder, il vous faut un login et un mot de passe qui auront tous les droits pour faire de nombreuses opérations pouvant nuire à la sécurité de votre site. Là encore, évitez donc de définir le même login et le même mot de passe, ils doivent être uniques et jamais utilisés ailleurs. Le mot de passe ne doit pas être simplement quelques caractères comme “12345” ou encore “abcde” ni un élément facilement devinable vous concernant.

C’est tout bête mais ce genre d’étape est trop souvent négligée. Quand bien même, elle ne permettra pas d’assurer une sécurité à 100% de votre infrastructure, vous évitez simplement de rendre la tâche trop simple à quiconque désirant compromettre la sécurité de votre site web.

VOIR AUSSI : Comment supprimer un cheval de troie ?

Comment sécuriser facilement votre WordPress contre le Hacking ?

Suivez étape par étape les conseils de cette vidéo et vous avez déjà fait l’essentiel pour sécuriser votre site wordpress contre le hacking. Un tutoriel simple et efficace à appliquer d’urgence si ce n’est pas déjà fait… Juste 5 minutes de votre temps pour vous éviter bien des ennuis par la suite !

Utilisez la double authentification

La double authentification est un service disponible pratiquement partout désormais. Cela consiste à effectuer une seconde vérification (bien souvent par le biais de votre téléphone) pour confirmer que vous êtes bien l’individu ayant entré le nom d’utilisateur et le mot de passe défini.

C’est une étape qui renforcera grandement l’accès à votre compte et celle-ci devrait toujours être activée. C’est certes un peu plus contraignant d’avoir à effectuer cela à chaque fois que vous allez vouloir vous identifier mais ces quelques secondes de perdues peuvent vous éviter bien des problèmes.

Faites les mises à jour

La sécurité est extrêmement vaste, si vous pouvez très souvent être le coupable d’intrusions dans votre système (et donc affaiblir la sécurité de votre site web), il se trouve aussi que parfois vous n’y pouvez rien et vous êtes à la merci des logiciels que vous utilisez. C’est notamment le cas de WordPress, celui-ci vous permet de créer et gérer votre site cependant il n’est pas exempt de bugs : cela n’existe pas.

Les bugs et notamment les failles permettant d’exploiter un logiciel existent toujours d’une façon ou d’une autre jusqu’à une certaine mesure. La seule façon de s’en prémunir c’est d’effectuer les mises à jour qui permettent de corriger ces failles qui peuvent être exploitées par des individus cherchant à vous nuire.

Ne sous-estimez donc pas l’importance de faire les mises à jour, c’est aussi valable pour votre WordPress, que le système d’exploitation que vous utilisez ou encore n’importe quel logiciel en général !

VOIR AUSSI : Comment mettre à jour les pilotes Windows gratuitement ?

Mettre en place le protocole HTTPS

Pour accéder aux sites web, vous utilisez le protocole HTTP, il existe depuis les fondements d’Internet et depuis quelques années il a été renforcé avec une couche de SSL ou TLS d’où ce “s” pour Secure.

C’est le même protocole mais avec une couche chiffrée pour permettre de confirmer que l’utilisateur d’une part accède bien au site qu’il veut accéder mais aussi que personne ne puisse intercepter les données échangées entre l’utilisateur et le site web.

De nos jours, il est relativement facile d’intercepter les données d’un utilisateur spécifique avec ce protocole c’est toujours faisable sauf qu’elles sont illisibles et donc par conséquent inutiles, d’autant plus que la plus part des hébergeurs comme Hostinger, le propose gratuite pour différents types d’hébergement directement. C’est donc un gage de confiance d’avoir le protocole HTTPS disponible sur votre site web.

C’est également une norme considérée par Google. En effet, ce dernier a tendance à privilégier désormais dans ses résultats de recherches uniquement des sites en HTTPS. Par conséquent, si vous vous souciez de votre optimisation SEO, il est obligatoire d’activer ce protocole.

Protéger votre site web

Il existe différentes solutions pour protéger votre site web d’attaques mal intentionnées. C’est notamment le cas du service CloudFare qui peut servir de pare-feu ou encore vous protéger contre les attaques DDoS. Celles-ci ont pour but de submerger votre hébergeur de requêtes rendant votre site par la même occasion inaccessible.

De la même façon, WordPress propose de nombreux plugins qui vont vous aider à assurer la sécurité de ce dernier et également de votre site web. Tous disposent de nombreuses options et notamment ils ont tendance à vérifier l’intégrité de votre WordPress pour voir si votre installation n’a pas été altérée par un quelconque programme malveillant.

De plus, il peut être bon de cacher la version de WordPress que vous utilisez. Vous n’en avez peut-être pas conscience mais indirectement c’est donner de précieuses informations à des individus mal intentionnés pour vous cibler. En effet, si vous n’avez pas fait les mises à jour les plus récentes et qu’une faille connue existe dans une version ultérieure vous êtes forcément vulnérable. Il est donc préférable d’éviter de tenter quiconque à vouloir expérimenter sur votre site de la sorte.