Sécurité du cloud : comment échapper aux piratages informatiques ?

Vous voulez stocker vos données personnelles en ligne? découvrez nos astuces pour naviguer dans le cloud, à l'abri des pirates informatiques.

Le cloud computing a revolutionné le monde du travail. Pendant la pandémie, il a grandement servi pour soutenir le travail à distance au cours de l’année écoulée. Les dirigeants sont également devenus plus conscients de sa valeur dans la production de résultats commerciaux. Selon une étude récente d’IBV, 74% des PDG pensent que l’adoption du cloud sera essentielle pour leurs entreprises. Ces derniers pensent y avoir recours pour les deux à trois prochaines années.

Mais à mesure que les transformations numériques s’accélèrent, la menace de la cybercriminalité mondiale est devenue plus menaçante que jamais, comme en témoigne la récente vague d’attaques de ransomware dévastatrices. Le cas le plus célèbre est celui de CD Projekt Red, qui a coûté les codes sources de Cyberpunk 2077.

Pour faire face à ces éventuelles menaces de piratage, nous allons vous proposer de mettre à jour les bases architecturales de votre infrastructure informatique. Vous devez suivre ces deux étapes clés afin de protéger efficacement votre système. Suivez le guide !

Adopter le système du cloud hybride

La première solution consiste à adopter des architectures cloud computing hybrides ouvertes. Avec le cloud hybride, les entreprises peuvent se connecter et standardiser la sécurité sur tout type d’infrastructure, des centres de données privés aux clouds publics, en passant par les périphéries du réseau. Le cloud hybride unifie le flux de travail de sécurité et augmente la visibilité des menaces en même temps. Les domaines affectés sont l’ensemble du réseau et les réseaux tiers où les données circulent. Il élimine également les liens non fiables, sans avoir à déplacer de données ou d’applications.

La deuxième étape consiste à combler les lacunes restantes dans la chaîne d’approvisionnement de la sécurité des données. En d’autres termes, il s’agit de protéger les données en cours d’exécution et ceux en cours de stockage. De plus en plus d’organisations sous-traitent le stockage et le traitement de leurs données à des fournisseurs de cloud. Toutefois, cela représente une zone de vulnérabilité. Pour y remédier, il faut une technologie informatique confidentielle, qui crypte les données au repos, en transit et en cours de traitement.

Pour les entreprises : la collaboration sécurisée

Au-delà de la protection des données, les entreprises peuvent collaborer avec d’autres parties sur le cloud, tandis que leurs données restent privées et sécurisées. En guise d’exemple concret, il permet à une banque de vérifier les transactions avec une compagnie aérienne et d’identifier les cas de fraude. Ils  pourront réaliser efficacement leurs tâches respectives, sans qu’aucune des parties n’ait à partager des informations commerciales sensibles.

La croissance du cloud computing a été affectée par des préoccupations concernant la sécurité des données. Heureusement, grâce à des technologies de cryptage sophistiquées, les entreprises peuvent désormais gérer efficacement ce risque.

Notre monde informatique d’aujourd’hui est constamment menacé par les cyberattaques. Ironie du sort, il sont de plus en plus fréquentes et puissantes. Par conséquent, la confidentialité des données est primordiale pour tout le monde. Les entreprises ont donc la responsabilité de s’assurer que les données de leurs clients et leurs propres propriétés intellectuelles sont toujours sécurisées. Leur renomée même en dépend.