Peut-on vraiment être anonyme sur le web ?

À l’heure où tous les sites internet, logiciels et applications mobiles collectent des données sur leurs utilisateurs, existe-t-il une possibilité d’être anonyme sur le web ?

Etre anonyme sur le web

Depuis l’avènement de l’internet et le déploiement des premiers sites web à aujourd’hui, de nombreuses ont changé. La collecte des données est devenue récurrente chez presque tous les acteurs de la technologie. La raison avancée ? L’amélioration des produits développés. Mais au-delà de toute cette raison apparente, plusieurs autres données sont collectées à l’insu de l’utilisateur et peuvent servir à l’identifier au nombre des 8 milliards d’habitants qui existent sur la terre : les sites que vous visitez, ce que vous recherchez, le nombre d’heures que vous passez en ligne, vos données de localisations, les images partagées et téléchargées, les gens avec qui vous interagissez, etc. Ceci étant, la notion de vie privée est mise à mal sur le web. Malgré les nombreuses sanctions qui planent, la fin de la collecte des données n’est pas pour demain. C’est un peu comme du sang nécessaire à la vie. Quiconque se connecte à internet doit donc révéler son identité. Pourtant, afficher son identité en ligne peut être un danger. Celle-ci pourrait donner lieu à du harcèlement ou toutes sortes de représailles. Alors, à l’heure où nous écrivons ces lignes, est-il encore possible d’être anonyme sur le web ?

D’abord, c’est quoi être anonyme sur le web ?

Avant de se demander si oui ou non il est possible d’être anonyme sur le web, il est important de convenir de ce qu’est “être anonyme sur web”.

Être véritablement anonyme sur le web suppose que lorsque l’utilisateur cache son identité lorsqu’il se connecte à internet. Il ne laisse rien transparaître lorsqu’il visite les sites web. De plus, l’anonymat suppose qu’aucune application mobile ni site web ou le fabricant de son smartphone ou ordinateur ne peut collecter de données sur lui.

Utilisateur anonyme

Ainsi défini, être véritablement anonyme suppose que notre véritable identité et ce que nous faisons hors ligne et en ligne sont inconnus des sociétés de la Tech. Il n’y a aucun indice qui puisse mener à l’utilisateur et personne ne peut identifier son pays, son continent, sa ville, etc.

Maintenant qu’on sait ce qu’on appelle être véritablement anonyme sur le web, est-ce que cela est possible aujourd’hui ?

L’anonymat sur le web est-il toujours possible ?

Avant tout, pour vous connecter au web, vous devez posséder un smartphone, une tablette ou un ordinateur. Pour utiliser ces terminaux, il est indispensable pour l’utilisateur d’ouvrir un compte Google ou Apple. À moins de mentir sur les informations que vous allez renseigner, vous ne pouvez pas cacher votre identité à ces deux mastodontes de la technologie.

Aussi, pour ouvrir un compte Gmail ou Apple, vous devez fournir votre numéro de téléphone. Sauf si vous utilisez le numéro de téléphone de votre grand-mère, vous pouvez être identifié. Même si vous fournissez le numéro de la vieille femme, il sera possible d’identifier votre pays.

Bon, imaginons que vous parveniez à entrer de fausses informations pour ouvrir votre compte Google ou Apple. Cela suppose que les deux géants ont quand même les données de quelqu’un, même s’il est fictif. En plus de cela, votre téléphone, tablette ou PC possède un GPS. En temps réel, cette fonction identifie chaque endroit que vous visitez et donne votre position à toutes les applications qui sont installées sur votre appareil. Même si vous avez la possibilité de ne pas donner l’accord à des applications tierces, celles du fabricant de votre appareil l’utilisent. Il est aussi possible de désactiver cette fonctionnalité. Mais essayez-le et rendez-vous sur Google. Lancez une recherche et vous verrez le nom de votre ville en bas de la page.

Fonction CPS

Bon, dans un monde parallèle, imaginons aussi que vous parvenez à museler la fonction GPS de votre téléphone. Il vous sera impossible d’utiliser certaines applications sans l’activer. Facebook, TikTok, Twitter, Instagram sont quelques exemples de ces applications qui utilisent votre position en temps réel.

OK ! Ces applications ne sont pas sur votre téléphone portable, tablette ou ordinateur. Vous utilisez quand même un navigateur internet pour accéder à internet, non? Ce dernier arrive à lire votre adresse IP. Ce qui lui permet de savoir assez de choses sur vous.

Sauf si vous acceptez l’utilisation des Cookies, il vous sera impossible d’accéder à certains sites web. Dès que vous cliquez sur Refuser, l’affichage de certains sites change automatiquement, si d’autres ne vous demandent pas de souscrire un abonnement. Et ils ont raison, puisqu’ils doivent collecter les données sur vous pour afficher des publicités personnalisées. Ce qui permet d’être mieux rémunéré. C’est ce que font tous les sites où vous allez lire gratuitement des informations.

aller sur Google

D’accord, on suppose que vous allez uniquement sur le web pour faire des achats. Mais savez-vous que vous devez créer un compte sur Amazon, Fnac, Cdiscount avant de pouvoir acheter quelque chose ? Des données sont collectées. Ah, il n’y a pas de compte à créer ? Vous devez quand payer avec votre carte bancaire, non ? Ce sont des données qui peuvent aider à vous localiser.

Et ces moyens qui existent pour être anonymes sur le web ?

Jusqu’ici, nous avons dramatisé les choses. On va temporiser un peu pour dire qu’il existe de nombreuses solutions qui aident à être anonyme sur le web. C’est l’exemple des VPN. Ceux-ci aident à masquer l’adresse IP et rendent difficile le traçage des activités en ligne. Il y a aussi les navigateurs « respectueux » tels que Brave et Tor. Il existe aussi des moteurs de recherches « privés » tels que DuckDuckGo qui permettent de surfer sans laisser de trace. Cependant, est-ce que ces derniers respectent véritablement le crédo qu’ils affichent ? Cela reste à revoir. En fait, les VPN eux-mêmes ont accès à votre adresse IP. Ils peuvent choisir de s’en servir comme ils veulent. Ils peuvent choisir de les revendre, comme révélés par cet article de Le Figaro.

Il en est de même de Brave, de Tor ou des navigateurs qui se disent « privés ». Comme le dirait Youssoupha, ils ne sont pas meilleurs que les autres, c’est juste que leurs péchés sont différents de ceux des autres.

Le degré d’anonymat que vous pouvez avoir en ligne dépend de vous

Vous le savez sûrement déjà : il est impossible d’être véritablement anonyme en ligne.

Même si vous utilisez les VPN et autres navigateurs respectueux, c’est le degré de confiance que vous leur accordez qui change. Sinon, ils savent tout de vous.

Visiter les sites web

Sans être entièrement anonyme en ligne, vous avez quand même la possibilité de réduire les traces que vous laissez sur le web :

  • Vous devez faire attention aux sites que vous visitez et à ce que vous partagez sur les réseaux sociaux.
  • Prenez le temps de voir les autorisations que vous accordez aux applications que vous téléchargez.
  • Lorsque vous visitez les sites web, n’acceptez que les cookies qui sont obligatoires.
  • Aussi, soyez conscients des risques que vous prenez en ligne.

Par-dessus tout, retenez que le constructeur de votre téléphone sait beaucoup de choses sur vous.

3/5 - (1 vote)
Philippe
Rédacteur passionné par l'innovation. "Le digital est la possibilité de faire plus avec moins." - Nicholas Negroponte