Prise DVI : différence entre câble DVI-D et DVI-I

Les cartes graphiques et moniteurs actuels comportent des entrées DVI. Mais sachez qu'il y a deux types de connectiques : DVI-D et DVI-I. Elles pourront modifier votre expérience utilisateur, vous devez donc savoir distinguer la différence entre les deux. On vous en dit plus dans cet article

Au fil des années, la connectique des écrans d’ordinateurs et des cartes graphiques ne cesse d’évoluer. Il se pourrait donc que vous vous entremêlez parmi les différents câbles proposés actuellement. La connectique la plus répandue du marché informatique est le DVI, mais saviez-vous qu’il en existe deux sortes : DVI-D et DVI-I ? Pour vous aider à bien les distinguer, nous allons voir les différences entre les deux connectiques et les spécificités de chacune d’elles. Suivez le guide !

DVI-D, DVI-I : d’abord, DVI, c’est quoi ?

Le terme DVI est l’acronyme de Digital Visual Interface. Traduit vulgairement par « interface visuelle digitale », il désigne la connectique vidéo qui sert à relier la carte graphique à un dispositif d’affichage. Ce dernier peut être un écran ou un vidéoprojecteur.

La technologie est née avec l’apparition des premiers écrans plats. A l’époque, les écrans cathodiques sont équipés de récepteurs analogiques. La connectique analogique offrait un mauvais signal vidéo sur les moniteurs. Avec l’arrivée du DVI, la qualité de ce signal vidéo s’est largement améliorée. Les concepteurs des câbles DVI visaient à maximiser l’affichage vidéo des écrans plats, ce qui a largement révolutionné l’industrie informatique. Peu à peu, les moniteurs cathodiques ont été mis aux oubliettes et sont remplacés par les moniteurs plats, dotés d’une prise DVI.

A part d’offrir une qualité vidéo optimale, les câbles DVI ont gagné en popularité grâce à sa facilité d’utilisation. Les anciens câbles VGA obligeaient les utilisateurs à brancher leur unité centrale près de leurs écrans. Ce qui n’était pas pratique si on veut avoir un espace de travail plus large. Maintenant, il y a des câbles DVI longs de 4 mètres, permettant d’installer le moniteur à une distance éloignée de l’unité centrale. Toutefois, la qualité vidéo peut être altérée par la longueur des câbles. Il est donc recommandé d’utiliser des câbles DVI de moins de 2 mètres pour une utilisation domestique.

Aujourd’hui, il existe deux types de connectiques DVI proposés sur le marché informatique : DVI-D et DVI-I. Comment les différencier ? La réponse ci-dessous.

DVI-D, DVI-I : quelle différence entre les deux ?

Au premier regard, on ne perçoit pas nettement la différence. Pourtant, les deux types de connectiques offrent des fonctionnalités bien distinctes. Il est donc utile de les savoir afin d’en tirer un maximum de profit.

Tout d’abord, la différence de ces deux connectiques réside dans leurs noms. En de termes plus simples, le I dans DVI-I signifie brièvement « Intelligent ». Le D dans DVI-D signifie quant à elle « numérique ».

La connectique DVI-D

La connectique DVI-D est la plus utilisé et la plus courante en informatique. Elle est disponible sur la plupart des moniteurs d’ordinateurs et des cartes graphiques. La particularité de cette connectique est qu’elle crée une connexion numérique depuis la source et la transmet au récepteur via un câble DVI-D. Cette source est généralement la carte graphique de l’ordinateur. Le signal numérique est transmis par le câble, puis arrive au récepteur qui est généralement un moniteur LED ou LCD. La connectique DVI-D permet d’avoir une image de meilleure qualité, ainsi qu’un rendu plus rapide. A titre de rappel, la connectique VGA émet un signal analogique qui offre une qualité vidéo moins bonne que celui de la DVI-D.

Bien que la connectique VGA soit encore disponible sur les cartes graphiques, les utilisateurs de PC préfèrent largement avoir recours à un câble DVI-D. Ils peuvent ainsi avoir une meilleure qualité d’image et exploiter leur carte graphique au maximum.

La connectique DVI-I

Elle offre les mêmes fonctionnalités que celles de la DVI-D, mais avec un atout supplémentaire. A la différence de la DVI-D qui permet d’avoir une connexion numérique, la DVI-I peut lire les signaux numériques et analogiques. Les câbles DVI-I sont également dotés de 4 broches supplémentaires par rapport aux câbles DVI-D. Ces broches servent à transporter le signal analogique de l’émetteur (carte graphique) au récepteur (moniteur).

Malgré que la connectique DVI-I permette de lire les signaux numérique et analogique, elle présente un petit inconvénient. Les câbles DVI-I ne peuvent pas transmettre que des signaux du même type depuis la source vers le récepteur. Par exemple, si votre carte graphique est dotée d’une entrée DVI-I et votre moniteur une entrée VGA, le signal numérique ou analogique ne passera pas. De plus, les câbles DVI-I ne sont pas compatibles à l’entrée VGA.

Par conséquent, vous devez vous procurer un convertisseur de signal. Il existe des câbles d conversion DVI-I vers VGA chez les magasins de composants informatiques. Ces convertisseurs vous seront nécessaires si vous avez une carte graphique avec une seule entrée DVI-I et un moniteur VGA.