Windows 11 : Ce que vous devez savoir avant de faire la mise à jour

Entre nouvelles fonctionnalités intéressantes, nouveau design et une avalanche de bugs : voici tous qu'il faut savoir avant d'installer la nouvelle version du systèmes d'exploitation de Microsoft.

Windows 11 : Ce que vous devez savoir avant de faire la mise à jour

Microsoft a décidé de contredire tout ce qu’elle a déclaré il y a maintenant 7 ans et de sortir Windows 11, une nouvelle version de son système d’exploitation basée sur le même noyau que la précédente, mais avec un design complètement retravaillé.

Malheureusement, depuis sa sortie officielle en octobre 2021, cette version fait beaucoup parler à cause des nombreux bugs signalés et qui vont de simples problèmes d’affichages pour les widgets à des ralentissements importants du système voir des arrêts complets du système.

Il est normal donc de se poser des questions avant de céder à la tentation et de risquer de perdre ses données sur une mauvaise manip’. Dans cet article, on vous présente donc les principales choses à savoir avant de mettre à jour votre ordinateur vers Windows 11.

Est-ce que votre ordinateur est compatible avec Windows 11 ?

C’était une des annonces les plus importantes de ce nouveau lancement : Windows 11 ne sera pas compatible avec tous les ordinateurs même récents. Une décision de la part de Microsoft qui va exclure une très grande partie des utilisateurs de cette nouvelle version.

En effet, il est important que votre matériel soit compatible avec la configuration recommandée par l’OS. Pour les processeurs, par exemple, il faudra obligatoirement avoir un processeur de 8ème génération chez Intel et un processeur disposant d’une architecture Zen 2 chez AMD.

Pour les cartes graphiques, c’est pareil : le système d’exploitation n’accepte pas tout ce qui est antérieur à 2015 et qui n’est pas compatible avec DirectX 12.

Résultat du test avec PC Health Check

Les problèmes de compatibilité hardware ne s’arrêtent pas là, l’assistant d’installation vous demanderas aussi d’activer la TPM 2.0, une puce électronique censée être présente sur toutes les cartes mère des ordinateurs récents et qu’il faut vérifier l’activation dans le bios (étape un peu compliquée pour les utilisateurs lambda).

Vu le nombre incalculable de conditions, Microsoft a mis en ligne un l’outil Contrôle d’intégrité du PC qui permet de voir si votre ordinateur est compatible et qui est disponible sur le site officiel.

Windows 11 est-il aussi beugué que ce qu’on dit ?

La réponse courte : oui.

La réponse longue : tous les programmes informatiques contiennent des bugs de fonctionnement à leur sortie et parfois même des mois voir des années après leur sortie et Windows n’est pas épargné par ce genre de problèmes. Il existe différents types de disfonctionnements, certains sont être partiels voir anecdotiques, mais d’autres peuvent vous empêcher d’utiliser votre ordinateur ou pire : vous faire perdre vos données.

Ecran bleu Windows 11

Depuis son lancement, il y a un nombre incalculable de bugs sur Windows 11 et les mises à jour étaient presque quotidiennes à un moment. Même si les choses semblent se calmer depuis quelques semaines, le risque de voir une MAJ vous empêcher d’utiliser votre ordinateur convenablement est toujours présent.

Les plus visibles sont les bugs d’affichages. Il y en a de toutes les sortes et ils changent à chaque nouvelle mise à jour : la barre des tâches qui disparait, les icônes qui se superposent ou encore les textes dans les menus et dans l’explorateur complètement absents.

Bug d'affichage explorateur windows

Viennent ensuite les bugs de fonctionnements de programmes de base : l’explorateur de fichiers s’arrête de fonctionner plusieurs fois sans aucune explication, la recherche dans le menu Démarrer marche une fois sur deux, des problèmes de connectivité (Wi-Fi et Bluetooth), l’assistant de mise à jour est très instable et peut crasher ce qui entraîne parfois des soucis d’intégrité de Windows et qui oblige à refaire une installation propre ce qui peut être à l’origine d’une perte de données.

Plusieurs utilisateurs ont aussi signalé des problèmes plus graves et capables de vous empêcher d’utiliser votre ordinateur : des soucis de gestion de la mémoire, des écrans bleus à répétition à cause de problème de pilotes et de compatibilité hardware et des écrans noirs inexpliqués.

Il faut néanmoins garder à l’esprit que ces bugs n’apparaissent pas forcément chez tout le monde et sont très souvent rapidement réglés par Microsoft. Il faudra quand même rester prudent et toujours faire des backups avant chaque mise à jour.

VOIR AUSSI : 5 logiciels de mise a jour de pilote gratuits pour Windows

Des fonctionnalités supprimées, remplacées ou modifiées

Beaucoup d’utilisateurs aiment Windows 10. Ils aiment son design, ses fonctionnalités et le fait qu’il soit assez mature et stable. Il faut croire que le traumatisme de W8 a laissé des traces.

Windows 11 apporte son lot de belles choses, mais il en reprend aussi. Plusieurs fonctionnalités ont disparues de la nouvelle version du système d’exploitation. Le menu contextuel quand on fait un clic droit un bon exemple de ces changements :

  • Sur la barre des tâches, le clic droit n’affiche plus un menu, mais seulement les paramètres de barre des tâches.
  • Sur le bureau, il affiche un nouveau menu avec des fonctionnalités très restreintes.
  • Dans l’explorateur de fichier, il affiche un nouveau menu très simplifié et qui ne contient pas les raccourcis d’applications tierces.
Menu contextuel du clic droit sur Windows 11

Ce n’est pas le seul changement qui fait perdre des fonctionnalités, on ne peut plus déplacer la barre des tâches pour la mettre en haut de l’écran ou sur les côtés. Il est aussi impossible de faire du drag-and-drop de fichiers entre les fenêtres comme sur Windows 10.

La raison supposée de ces changements serait d’optimiser l’interface du système d’exploitation pour une utilisation tactile.

Est-ce qu’on gagne en performance en passant sur Windows 11 ?

On pourrait croire qu’en passant vers une nouvelle version d’un système d’exploitation, on gagnerait en performance, mais ce n’est absolument pas le cas sur Windows 11. Plusieurs sites web spécialisés comme PC GAMER et des youtubeurs comme Linus Tech Tips ont effectués des tests avec des résultats très mitigés.

On remarque par exemple une consommation de RAM supérieure de presque 1Gb et une augmentation de 2% à 3% de charge sur le processeur sur un ordinateur au repos. Ce sont des chiffres importants, car ils affectent d’autres applications nécessitant beaucoup de ressources et elles peuvent ralentir le fonctionnement d’ordinateurs n’ayant pas beaucoup de mémoire vive par exemple.

Résultats 3DMark pour Far Cry New Dawn

Ce n’est pas tout, des tests effectués sur des bancs d’essais de type 3DMark ont démontré une perte moyenne de 15% en performances pour certains jeux. Sur ce résultat par exemple, on a une perte de presque 30% entre W11 et W10 sur le jeu Far Cry : New Dawn.

VOIR AUSSI : Comment bloquer la mise à jour automatique des logiciels sur Windows ?

Toutes les fonctionnalités de Windows 11 ne sont pas là !

Pour des raisons qu’on n’arrive toujours pas à comprendre, les compagnies dans le domaine de l’informatique et du gaming ont décidé de commencer à sortir des logiciels, systèmes d’exploitation et jeux alors qu’ils sont encore en phase de développement. Windows n’échappe pas à cette tendance.

Microsoft aurait bien pu attendre encore quelques mois ou même une année avant d’annoncer et de publier la nouvelle version de son OS, mais elle a décidée de précipiter son lancement et par conséquent, on se retrouve avec des bugs et des fonctionnalités manquantes.

Amazon App Store sur Windows

Une de ces fonctionnalités les plus importantes et qui a été le plus mis en avant par Microsoft est la possibilité de faire tourner des applications Android sur Windows 11. C’est une des raisons pour laquelle beaucoup d’utilisateurs ont voulu passer sur la nouvelle version le plus rapidement possible, mais cela fait déjà plus de 6 mois que l’OS est en ligne que cette fonctionnalité n’est pas arrivée.

Un compte Outlook obligatoire pour utiliser Windows 11 ?

À moins d’avoir la version professionnelle du système d’exploitation, il est maintenant obligatoire d’utiliser un compte Microsoft pour accéder à votre session. 

Si cette nouvelle ne pose pas de problème à une bonne partie des utilisateurs qui ont déjà des comptes Outlook et qui les utilisent au quotidien, d’autres personnes se voient contraintes de devenir des utilisateurs et de partager leurs données personnelles avec Microsoft.

VOIR AUSSI : Comment programmer l’arrêt et le démarrage d’un ordinateur Windows ?

Conclusion

En conclusion, on va se permettre de vous rappeler qu’il n’y a aucune raison pour vous de vous précipiter aujourd’hui. Windows 11 est clairement un projet en cours et il ne sera pas stable avant des mois. Les changements et les nouveautés qu’il apporte actuellement sont pour la grande majorité visuels et ne valent pas le risque de perdre vos données.

On vous rappelle ensuite qu’il ne faudra pas se précipiter sur les publicités et les offres avec des ordinateurs avec Windows 11 préinstallé ou qui sont « adaptés » pour ce dernier. Comme on l’a expliqué plus haut, la plupart des ordinateurs récents et en vente, actuellement, sont compatibles et la mise à jour depuis W10 est gratuite.

Et enfin, Microsoft maintiendra Windows 11 jusqu’en 2025 avec des mises à jour et des patchs de sécurité. Vous pouvez donc prendre votre temps avant de faire le pas.

5/5 - (1 vote)