Faut-il parler anglais pour devenir développeur ?

Si vous voulez devenir développeur ou programmeur, il est essentiel de maîtriser au moins l’anglais informatique. Consacrez-y un temps de formation après le Bac pour décrocher l’emploi de vos rêves !

Faut-il parler anglais pour devenir développeur ?

Pour devenir développeur web ou informatique, vous pouvez intégrer une école spécialisée en informatique après le Bac. Tentez de décrocher un Master 2 ou contentez-vous d’un DUT (ou d’un BTS), tout en améliorant votre niveau d’anglais. Au niveau de la formation diplômante, les parcours des spécialistes de la programmation sont très variés.

En tout cas, l’anglais héberge une grande part des ressources en développement web. En effet, il se retrouve au cœur des process qui prévalent dans le domaine de l’IT. Si vous souhaitez évoluer en entreprise après vos études, ne négligez surtout pas les compétences linguistiques.

La base du métier repose sur l’anglais informatique

Les principales infrastructures informatiques, les logiciels IT et les interfaces de programmation ne sont accessibles qu’en anglais. C’est aussi le cas pour les langages de programmation, malgré les efforts entrepris pour traduire certaines ressources au profit des développeurs web débutants.

Nombre de spécialistes en développement web qui ont fait leurs preuves au cours de ces dernières décennies proviennent de pays anglophones. D’ailleurs, la majorité des plus grandes entreprises œuvrant dans le domaine des nouvelles technologies y siègent. En guise d’illustration, le premier algorithme revient à Ada Lovelace, contre Altair pour le tout premier ordinateur personnel.

Autre raison d’apprendre l’anglais pour devenir développeur web : l’open-source. C’est le fondement même du métier. Le recours à une langue commune se révèle être primordial. En entreprise comme ailleurs, vous serez inexorablement amené à prendre contact avec d’autres développeurs, sur des plateformes comme Github, par exemple.

Certains contenus  de cours sont spécialement conçus pour les personnes qui évoluent dans le métier de l’IT (informaticien, programmeur, vendeur de solutions informatiques…). Familiarisez-vous rapidement avec le vocabulaire de l’anglais informatique et menez à bien votre projet de devenir un spécialiste du développement web.

langages de développement informatique

VOIR AUSSI : Prestashop ou WooCommerce, quel CMS pour créer un site e-commerce ?

Un bon niveau de compréhension de la langue anglaise est requis

Vous pouvez faire vos premiers pas en développement web sans formation préalable. Même avec des connaissances sommaires en anglais, c’est possible d’y arriver. Toujours est-il que les entreprises privilégient les compétences techniques aux diplômes et les candidats recrutés sont de plus en plus jeunes.

Toutefois, à terme, une telle approche limitera vos possibilités d’évolution et d’apprentissage. Si vous souhaitez devenir programmeur, votre niveau de compréhension l’anglais écrit sera continuellement sollicité. Hormis le codage, vous aurez à :

  • Lire des tutoriels ;
  • Mettre à jour votre base de données ;
  • Collecter des résultats d’études et des informations sur des forums.

Au travail, un temps de lecture plus long et plus laborieux alourdira vos tâches. Ne souffrez plus d’une mauvaise compréhension de notions complexes, seulement parce qu’elles sont en anglais. Dans la mesure où vous avez besoin de vous remettre à niveau après le Bac, prenez des cours de langue avec des professeurs expérimentés.

Dans le cours gratuit ci-dessous, apprenez l’essentiel du vocabulaire de l’informatique en anglais.

VOIR AUSSI : Quels sont les métiers du jeu vidéo ?

Le développeur web doit parler anglais pour améliorer ses perspectives d’emploi

Sur un marché du travail très compétitif, les recruteurs partent en permanence à la chasse aux meilleurs CV. 31 % des offres de postes liées aux nouvelles technologiques requièrent une maitrise de la langue anglaise. C’est ce qui est ressorti d’une étude dévoilée sur Monster en décembre 2021, un site web dédié à la recherche d’emploi. 

En parlant anglais, vous ferez la différence face aux autres développeurs qui postulent au sein de la même entreprise que vous. En outre, de plus en plus de structures spécialisées en développement web externalisent leurs projets. Pourquoi limiter ses ambitions au territoire français ? Prospectez à l’international et tenez compte des opportunités de travail à l’étranger.

Si vous désirez intégrer une jeune structure cosmopolite, vous devrez justifier de solides compétences en anglais conversationnel. Pour ce faire, comptez sur une plateforme Edtech comme AmazingTalker, qui récolte 99,53 % de taux de satisfaction à ce jour. Voici un éventail de ce que vous pourrez réviser avec votre professeur :

  • Grammaire anglaise ;
  • Expressions courantes utilisées dans les entreprises ;
  • Conversations téléphoniques ;
  • Rédaction d’emails dans un anglais formel.

C’est un peu comme à l’école. Mettez toutes les chances de votre côté avant de répondre à une proposition d’emploi. Si vous avez fait de longues études pour devenir ingénieur, mais que vous ne pouvez pas tenir une conversation en anglais, c’est mal parti !

Noter cet article