5 bonnes raisons de se reconvertir dans les métiers du digital

Des remunérations attractives, des évolutions rapides de carrières, les métiers du digital évoluent. Pour votre reconversion professionnelle, pensez-y.

métiers de l'informatique

Depuis l’avènement des réseaux sociaux et le développement de nouvelles technologies, le digital connaît une forte ascension. Il représente un secteur pourvoyeur d’emplois selon de nombreux sondages avec des conditions de vie et de travail favorables. Si vous êtes en pleine reconversion professionnelle, voici quelques raisons de vous tourner vers un métier du numérique.

Le digital, un nouveau secteur d’activité florissant

Le secteur du digital offre de nombreuses perspectives pour les professionnels. Il s’agit d’un environnement dynamique où de nouvelles filières sont créées pour adapter les offres à la demande de la clientèle.

Selon les estimations contenues dans le rapport Les métiers en 2030, environ un million d’emplois seront créés entre 2019 et 2030. Dans ce lot, les ingénieurs informatiques viennent en tête avec 115 000 emplois supplémentaires.

Le dynamisme de ce secteur qui a marqué l’année 2021 devrait se poursuivre en cette année avec plus de 100 embauches pour +30 % des répondants. En développement web, les développeurs back-end (18 %) selon une enquête de HackerEarth.

Des rémunérations attractives pour les travailleurs

Si le digital connaît une ascension fulgurante depuis quelques années, c’est aussi parce que les salaires proposés par les employeurs sont attractifs pour des métiers IT. Pour mieux vous élucider, un développeur PHP est en mesure de toucher selon son expérience entre 35 000€ et 60 000€. Un ingénieur informatique par contre aura un salaire variable entre 40 000 à 90 000€ et même plus. Cette marge salariale est également la même du côté des data analystes ou ingénieur data ayant plus de 8 ans d’expérience. Ils sont en mesure de gagner entre 40 000 et 80 000 € annuellement.

Du côté des métiers de marketing et de création digitaux, un professionnel perçoit entre 32 000 € et 90 000 €. À noter que ces estimations sont basées sur les rémunérations en Île-de-France.

Des évolutions de carrières rapides

En plus d’offrir des rémunérations attractives, le digital permet à ses professionnels d’avoir des évolutions de carrières rapides. Si vous vous montrez engagés et que vous vouez une véritable passion pour votre métier, il est facile de vite gravir les échelons. Encore que le secteur est dynamique et connaît des mutations régulièrement, cela jouera grandement à votre avantage.

En un laps de temps, vous gagnez non seulement en expérience, mais aussi en expertise. Vous pouvez donc décrocher des postes de responsabilités plus importants avec à la clé une bonne rémunération. Un avantage non négligeable dans la mesure où les formations sont facilement assimilables en quelques mois.

Bénéficier du statut professionnel de freelance

Une innovation majeure avec les métiers du digital, c’est la possibilité accordée aux professionnels de travailler en « mode projet ». Ils bénéficient de ce fait du statut d’indépendant qui leur permet de collaborer avec différentes entreprises pour différents projets dans la même période. Faut-il également souligner qu’ils peuvent travailler « en remote » qui leur permet de jouir d’une grande flexibilité dans leurs missions. Grâce à cet atout de taille, ils sont en mesure de trouver un équilibre entre vie privée et vie professionnelle.

Des dispositifs pour financer sa reconversion

L’autre raison d’envisager une carrière dans le monde du digital est liée à la possibilité de financer le processus de reconversion. Il existe à cet effet, plusieurs mécanismes auxquels vous pouvez facilement accéder pour atteindre vos objectifs. C’est notamment le cas du CPF de transition professionnelle qui est une modalité du Compte Personnel de Formation. Vous pouvez également utiliser le dispositif Pro-A qui vise à soutenir l’évolution professionnelle et le maintien des salariés. En outre, vous pouvez financer votre reconversion avec les dispositifs de formation (FAF par exemple) pour les dirigeants de TPE et PME.

Noter cet article