Comment devenir webmaster freelance ?

Le webmaster un métier très polyvalent qui consiste à créer et entretenir des sites web. Les missions du webmaster sont parfaitement compatibles avec un statut freelance pour plus de liberté.
devenir webmaster freelance

Actuellement, les métiers du Web sont particulièrement prisés et c’est notamment le cas du webmaster. En effet, son intervention est absolument essentielle pour l’hébergement d’un site Internet, mais également pour appliquer les mises à jour. De plus, sa participation demeure requise afin de gérer les différents interlocuteurs techniques.

Qu’est-ce qu’un webmaster ?

Le webmaster est une personne en charge de la conception et de la gestion d’un site Web. Au départ, il intervient au niveau de l’architecture du site Internet afin de s’assurer que la navigation soit cohérente et que techniquement le site ne rencontre aucun problème. Par ailleurs, il devra disposer d’une excellente connaissance des différentes normes actuelles pour anticiper certains problèmes d’affichages sur les navigateurs.

Après consultation avec le client et lorsque cela s’avère nécessaire, le webmaster déploie des mises à jour pouvant être de l’ordre technique, mais également contextuel en ajoutant des images, des vidéos ou des textes.

Mais il faut savoir que le webmaster freelance peut endosser également la responsabilité de l’hébergement d’un site Internet, il devra donc posséder des connaissances en administration système. En fonction de la taille de ce dernier, il faudra choisir une solution adaptée, c’est-à-dire un hébergement mutualisé, un serveur VPS (Virtual Private Server)​ ou un serveur privé.

D’ailleurs, si vous souhaitez approfondir le sujet sur le métier, n’hésitez pas à consulter le webmaster freelance Adrien De Meyer, car c’est un spécialiste dans le domaine et le professionnel rédige régulièrement sur le sujet.

métier webmaster

VOIR AUSSI : Faut-il prévoir un budget important pour la création d’un site internet ?

Quelle formation suivre afin de devenir webmaster freelance ?

À la fois rédacteur, technicien et graphiste, le métier exige de s’adapter par rapport aux demandes du client. De ce fait, il est impératif d’avoir plusieurs cordes à son arc, à commencer par suivre une formation spécifique.

Dans le domaine, vous ne manquerez pas de matières avec de nombreuses formations s’orientant sur la communication, l’informatique et le graphisme.

Mais la plupart du temps, les entreprises recherchent un webmaster attestant d’une formation.

  • Si vous visez un niveau bac+2, vous pouvez vous orienter vers un BTS services informatiques aux organisations, un DEUST gestion du Web et métiers de l’Internet ou encore un DUT métiers du multimédia et de l’Internet.
  • Si votre objectif est d’atteindre un niveau bac+3, privilégiez une licence professionnelle système informatique et création multimédia ou activités et techniques de communication.
  • Mais pour une meilleure rémunération et une meilleure valorisation de votre activité, un bac+5 reste fortement apprécié. Il peut s’agir d’un Master en création numérique ou information et communication avec si possible une option orientée vers la création de projets numériques.

Certes, il vous sera également possible d’exercer le métier de webmaster freelance en étant autodidacte. Vous avez réussi à développer vos compétences en apprenant sur le tas. Cela ne remet absolument pas en cause votre niveau d’expertise, mais certaines sociétés préféreront s’appuyer sur des diplômes reconnus plutôt que sur une autoformation.

webmastering

VOIR AUSSI : Rédaction web : les particularités d’écrire pour un site web

Quel statut juridique pour être webmaster freelance ?

À vrai dire, il existe plusieurs statuts juridiques et pour choisir le bon, il faudra le faire par rapport à votre situation actuelle et par rapport à vos objectifs.

Pour commencer, le statut micro entrepreneur conviendra parfaitement, car il bénéficie d’une très grande souplesse. La création demeure extrêmement simple, tout comme sa dissolution. Concernant vos cotisations sociales, elles se baseront sur votre chiffre d’affaires dans la limite de 176 200 € pour la vente de marchandises et dans la limite de 72 500 € pour une prestation de services.

Autre possibilité, choisir une société par actions simplifiée unipersonnelle. Encore une fois, le statut juridique se veut très souple et son fonctionnement sera directement régi selon les statuts. Pour le président de la SASU, sachez qu’il sera directement rattaché au régime général de la Sécurité sociale.

L’EIRL ou entreprise individuelle à responsabilité limitée permet au webmaster freelance de n’être tenu pour responsable qu’à la hauteur du montant de son capital. Contrairement au statut précédent, son patrimoine personnel ne sera pas engagé en cas de déboires.

Enfin, l’entreprise universelle à responsabilité limitée ou EURL présente le même avantage pour l’entrepreneur concernant la protection de son patrimoine. Mais cette fois-ci il sera considéré comme travailleur indépendant et donc le régime de protection sociale se veut moins sécurisant que pour un salarié.

VOIR AUSSI : Site WordPress piraté : que faire en cas de piratage ?

Exercer le métier de webmaster freelance grâce au portage salarial

Si vous n’êtes pas du tout à l’aise avec la gestion comptable et la gestion administrative, cela ne doit pas être un frein pour vous lancer dans votre activité. Par exemple, pourquoi ne pas envisager le portage salarial ? Il s’agit d’un statut très particulier à cheval entre l’indépendance totale et le salariat. De votre côté, vous allez pouvoir rester concentré sur votre activité avec un minimum de démarche.

Au départ, vous choisissez une entreprise de portage salarial et vous devenez salarié porté. Grâce à ce statut, vous exercez votre profession en toute légalité et vous cumulez des droits au chômage, des droits à la formation, pour votre retraite et pour la mutuelle d’entreprise.

Mais vous êtes totalement autonome sur la gestion de vos activités, c’est-à-dire que vous définissez vous-même votre clientèle, votre propre emploi du temps et bien évidemment le tarif de vos prestations.

Concernant la partie fiscale et administrative, elle sera directement gérée par la société de portage salarial. En contrepartie, vous lui versez une commission définie dès le départ par le contrat qui lie les deux parties.

Quels sont les revenus espérés en tant que webmaster freelance ?

De par ses multiples compétences, un webmaster freelance peut espérer un taux journalier moyen entre 300 et 550 €. Cependant, le prix des prestations reste variable et bien évidemment plus l’expérience du freelance sera importante, plus sa rémunération le sera également.

Un webmaster débutant s’engagera sur des projets de petite envergure moyennant quelques centaines d’euros. Mais avec de l’expérience et une montée en compétences, il lui sera possible de travailler sur des projets nécessitant plusieurs milliers d’euros d’investissement.

Sa rémunération peut également se faire avec des interventions ponctuelles ou la vente de services au jour le jour. Voilà pourquoi on parle de taux journalier moyen dans le monde informatique.

Mais il s’agit d’une rémunération brute et la rémunération nette dépendra également du statut juridique que vous avez choisi.

VOIR AUSSI : Pourquoi mettre en place une stratégie de multi-cloud ?

Trouver des missions

Pour exercer le métier de webmaster freelance, il est indispensable d’être en mesure de trouver des missions. Si vous avez un solide réseau, vous pouvez vous appuyer sur le bouche-à-oreille.

Cependant, si vous débutez votre activité dans le monde professionnel, vous n’avez pas forcément un portefeuille clients à votre disposition. Dans ce cas, vous pouvez vous inscrire sur des plates-formes de freelances informatiques et sélectionner les projets en adéquation par rapport à vos compétences.

N’hésitez pas non plus à scruter les offres d’emploi, car certaines sociétés préfèrent déléguer des prestations à des webmasters freelances.

En parallèle, n’hésitez pas à vous impliquer dans des forums ou sur des réseaux sociaux spécialisés, car de cette façon vous allez élargir votre cercle de connaissances.

Ce qu’il faut retenir du métier de webmaster freelance

Très en vogue, le webmaster freelance reste autant sollicité dans les petites entreprises que dans les grandes. Alors si le métier vous attire, n’hésitez pas à vous former et à vous mettre à votre compte.

Noter cet article