Réseau 5G vs Wi-Fi 6 : complémentarité ou concurrence ?

La 5G et la Wi-Fi 6 font partie de la nouvelle génération des technologies d’accès à Internet. Avec chacun leurs avantages, ces deux nouveautés semblent bien parties pour dominer le secteur dans les années à venir. Mais dans les faits, en quoi sont-ils différents et que pouvons-nous espérer de leur usage ? Les réponses.
Antennes réseau 5g ou wifi 6

Bien que le Wi-Fi et les réseaux mobiles soient aujourd’hui considérés comme incontournables dans notre vie quotidienne, les champs d’applications accessibles via ces technologies ne cessent de s’étendre. Ainsi, même si le Wi-Fi 6 et la 5G se trouvent souvent en compétition, il peut s’avérer que dans un avenir proche, nous serions contraints d’user de ces technologies de manière complémentaire afin de profiter pleinement d’Internet.  

5G : la solution de mobilité

La 5G est reconnue comme étant la cinquième génération des standards pour les réseaux mobiles. Elle succède à la 4G qui est actuellement disponible en masse et qui étend l’exploitation des normes mobiles LTE, UMTS et EDGE.

Fonctionnement

En principe, les réseaux 5G, et plus généralement les réseaux mobiles, exploitent des bandes de fréquence payantes et sous licence partagées entre différents opérateurs.

Pour assurer la couverture d’un territoire donné, ces opérateurs doivent déployer un réseau de stations de base capables de fournir un signal suffisamment puissant pour répondre aux besoins des utilisateurs. L’opérateur facture alors chaque utilisateur dès que celui-ci est connecté à une ou plusieurs de ces stations. Il couvre ainsi ses différents coûts d’investissement et d’exploitation du réseau.

Vitesses et performances

Au niveau des performances, les réseaux 5G permettent d’atteindre des vitesses de téléchargement comprises entre 1 Go/s et 10 Go/s et des vitesses d’upload (latence) d’à peine 1 milliseconde (ms). C’est donc 10 fois rapide que la 4G ! Toutefois, il s’agit ici de valeurs théoriques. Les vitesses réelles dépendent quant à elles de plusieurs facteurs dont la localisation géographique, l’intensité du trafic ou le type d’appareil que vous utilisez. Selon une étude réalisée par Speedcheck, la vitesse de téléchargement actuellement disponible est de 57 Mo/s en moyenne.

Wi-Fi 6 : une connectivité simplifiée

Le Wi-Fi 6, ou IEEE 802.11 ax, est une norme utilisée dans les réseaux sans-fil. Elle succède aux normes 802.11 ac et 802.11 n qui sont respectivement dénommées Wi-Fi 5 et Wi-Fi 4.

Fonctionnement

Contrairement à la 5G, la norme Wi-Fi 6 exploite un spectre sans licence, gratuit pour tout public. Le signal Wi-Fi 6 est alors un signal à faible portée qui fonctionne avec une fréquence de 2,4 GHz et de 5 GHz. Plus cette fréquence est faible, plus la portée est éloignée et moins la vitesse est importante.

L’opérateur qui nous autorise l’accès au Web est appelé le Fournisseur d’Accès à Internet (FAI). Ce FAI met à notre disposition le routeur qui nous permet d’avoir Internet et en échange, il nous facture le coût de notre abonnement.

Vitesses et performances

Dans la norme Wi-Fi 6, les vitesses sont au moins quatre fois supérieures à celles du Wi-Fi 5 lorsque peu d’utilisateurs sont connectés sur le réseau. Les vitesses maximales théoriques peuvent alors atteindre jusqu’à 9,6 Go/s.

Pour pouvoir bénéficier de ces débits, il vous faudra utiliser des routeurs et des appareils qui prennent en charge la norme Wi-Fi 6. Les nouveaux modèles de smartphones, d’ordinateurs et de tablettes prennent déjà en charge cette technologie.

VOIR AUSSI : Ordinateur lent qui rame : comment nettoyer un pc Windows 10 ?

Wi-Fi 6 et 5G : un partenariat inévitable !

Nous utilisons actuellement la Wi-Fi lorsque nous sommes à la maison, au bureau ou au café. Nos appareils basculent alors automatiquement vers les réseaux mobiles lorsque nous sortons de la portée des routeurs.

Toutefois, face à l’accroissement du déploiement de la 5G et du nombre d’appareils qui prennent en charge la Wi-Fi 6, il parait évident que l’usage simultané de ces deux types de technologie se généralisera dans les années à venir. Les cas d’utilisation sont nombreux pour ne citer que l’Internet des objets ou les véhicules connectés.